Blog

Pourquoi vous devez tester pour réussir

Le développement de nouveaux produits peut être une activité risquée, et rien ne garantit que votre produit se vendra. Pour maximiser vos chances de succès, vous devez procéder à des tests de produits approfondis et objectifs.

De nombreux entrepreneurs considèrent leurs produits comme leurs bébés. Ce n'est guère surprenant. Comme les parents, ils ont consacré une grande partie de leur temps à élever leur progéniture pour qu'elle soit prête le jour où elle quittera la maison (ou sera en vente dans les rayons).

Mais lorsqu'il s'agit de développement de produits, vous ne pouvez pas vous permettre d'être trop personnel. Faire passer votre idée du concept initial au produit fini est un parcours difficile qui exige un bon degré d'objectivité. Pour donner à votre produit les meilleures chances sur le marché, vous devez le tester en profondeur.

Garder l'esprit ouvert

"Il est absolument vital de tester", affirme l'experte en développement de produits Jenny Covey, directrice de Javelin Marketing Services. "Il est facile d'investir beaucoup de temps et d'argent dans un produit pour se rendre compte que, pour une raison ou une autre, il ne se vend pas."

Rester ouvert à toutes les possibilités est d'une importance capitale, insiste Covey. "Votre point de vue peut facilement être obscurci par une opinion personnelle. Mais vous devez être objectif."

Les tests sont le meilleur moyen d'obtenir des réponses franches. Et les résultats peuvent être surprenants, explique-t-elle. "Une fois, alors que j'essayais de trouver un composant pour une voiture, je suis allée en Europe de l'Est pour rencontrer un fournisseur. J'ai vu les fabricants produire cette pièce à la main dans ce qui était en fait un hangar. Je pensais que le produit était bon, et ils m'ont vu comme un sauveur."

Les employeurs de Covey envisageaient d'acheter une licence de fabrication à l'entreprise. Mais lorsqu'elle a testé le composant auprès de constructeurs automobiles au Royaume-Uni, elle a constaté qu'ils n'étaient pas convaincus. "J'étais en danger de laisser mon cœur gouverner ma tête".

Les suppositions peuvent fonctionner dans les deux sens, ajoute-t-elle. "Un jeune homme d'une vingtaine d'années a eu une idée de produit et était prêt à dépenser de l'argent pour le tester. J'étais heureuse de le tester, mais je pensais qu'il ne se vendrait pas et je le lui ai dit. Mais j'avais complètement tort. Les recherches ont montré qu'il y avait un gros marché pour le produit chez les adolescents." 

Quand commencer les essais

Le moment où l'on commence à tester un produit est très important. "Vous devez faire un travail assez important au stade de la génération d'idées", prévient Covey. "La plupart des produits commencent comme un énorme creuset d'idées avant de devenir complètement formés. C'est à ce moment-là que vous devez commencer les tests. Vous devez passer au crible ces idées initiales."

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Vous devez étudier la faisabilité technique de la fabrication du produit et établir les coûts. En même temps, vous devez parler aux clients pour savoir ce qu'ils pensent du produit et combien ils sont prêts à payer pour l'obtenir. Demandez-vous également s'il s'intègre bien au reste de votre entreprise. Et avez-vous le soutien adéquat de tiers tels que des concessionnaires ou des fournisseurs ?

"Les tests de pré-commercialisation examinent le produit sous tous les angles : commercial, technique et financier", explique Covey. "Cette phase de pré-développement est très importante. Vous devez examiner le produit sous tous les angles. Le cahier des charges évoluera constamment. Vous devrez peut-être sacrifier une chose pour une autre".

Se lancer à l'aveuglette

Certains entrepreneurs, qu'ils soient animés d'une foi inébranlable ou qu'ils se fassent des illusions, ne sont peut-être pas prêts à investir dans des tests de produits. C'est une fausse économie, conclut Covey. "Je sais que certaines personnes se lancent sur le marché sans faire de tests et réussissent, mais je dirais que c'est totalement déconseillé.

"Il est important d'être guidé par sa tête et non par son cœur."