Blog

FAQ sur les newsletters par e-mail

1. Pourquoi devrais-je envoyer une newsletters par e-mail ?

L'e-mail est le moyen de marketing le plus rentable et le plus rentable (retour sur investissement). Sa meilleure application est la fidélisation des clients et le marketing auprès de votre liste interne.

Toutefois, ne considérez pas que l'e-mail a peu de valeur simplement parce qu'il est bon marché. Si vous ne faites pas attention à votre stratégie de marketing par e-mail, cela nuira à votre relation avec vos clients. Apportez le même soin, les mêmes efforts et la même attention à votre courrier électronique que s'il s'agissait d'un publipostage coûteux.

\

\

  1. Quels sont les avantages de l'e-mail par rapport aux autres canaux de marketing ?

L'e-mail offre une excellente mesurabilité. Vous n'avez plus besoin de deviner comment les gens vont réagir à vos messages de marketing. Avec l'e-mail, vous pouvez mesurer qui ouvre et clique sur votre e-mail. Cela signifie non seulement que vous savez qui est engagé dans votre public, mais aussi quelles informations sont intéressantes et utiles pour eux.

La mesurabilité fournit les données nécessaires à l'optimisation et à l'amélioration de votre marketing. Vous pouvez tester différents messages et améliorer le marketing sur la base de faits. Finies les discussions sans fin .

\

\

  1. Que dois-je mettre dans une newsletter ?

Votre contenu est ce qui incitera vos clients à lire vos e-mails. Après s'être inscrits, ils liront vos deux ou trois prochains e-mails. S'ils aiment le contenu, ils continueront à lire, mais s'ils ne l'aiment pas, ils se désabonneront ou se désabonneront émotionnellement. On parle de désabonnement émotionnel lorsqu'une personne ne prend pas la peine de se désabonner réellement, mais continue à recevoir votre newsletter et appuie simplement sur "supprimer" sans même la parcourir.

Les bulletins d'information les plus efficaces fournissent des informations intéressantes et utiles au lecteur sans être remplis de discours marketing et commercial. Les lecteurs d'aujourd'hui sont sceptiques. Ne parlez pas de vous et de la qualité de votre entreprise et de vos produits. Si vous fournissez des informations réfléchies, utiles et perspicaces qui ont une valeur en soi pour vos lecteurs, vous établirez une relation et une confiance qui les inciteront à s'intéresser à vos produits et services et à dépenser de l'argent avec vous.

\

\

  1. À quelle fréquence dois-je envoyer une newsletter ?

Elle doit être assez régulière pour ne pas être oubliée et pas trop fréquente pour que vos lecteurs se sentent spammés. La fréquence mensuelle est très courante, mais une fréquence comprise entre deux semaines et deux mois est raisonnable. Soyez cohérent : n'envoyez pas deux e-mails en trois semaines, puis aucun pendant six semaines.

\

\

  1. Comment puis-je mesurer le succès de ma newsletter ?

Les mesures fondamentales sont les taux de "livraison", d'"ouverture" et de "clic unique", exprimés en pourcentages. Tous les bons logiciels d'email marketing et les agences spécialisées fournissent ces statistiques.

  • Le taux de livraison est le rapport entre le nombre d'e-mails qui n'ont pas rebondi et le nombre d'e-mails envoyés.
  • Le taux d'ouverture est le rapport entre le nombre de personnes qui ouvrent le message et le nombre d'e-mails envoyés.
  • Le taux de clics uniques est le rapport entre le nombre de personnes ayant cliqué sur un lien et le nombre d'e-mails envoyés.

Les bons résultats sont plus de 95 % pour la livraison, 30 % pour les ouvertures et plus de 10 % pour les clics. Toutefois, les taux de réponse varient considérablement. Les aspects les plus significatifs sont la qualité des données de la campagne et la valeur du contenu. La qualité des données de la campagne comprend ici la précision de la correspondance de votre message avec le public cible et l'historique du public. Si vous envoyez le dixième e-mail du mois pour lequel la correspondance avec les intérêts des lecteurs est faible, ne vous attendez pas à une bonne réponse.

\

\

  1. Quelle doit être la longueur de ma newsletter ?

Le contenu doit être court, scannable et en petits morceaux. Les lecteurs ne passent que quelques secondes à parcourir les courriels, à relever les mots-clés et les sujets généraux. S'ils repèrent quelque chose de pertinent, ils ralentiront et liront plus attentivement. Commencez par rédiger votre e-mail, puis supprimez la moitié des mots, puis relisez et supprimez-en d'autres. Vous vous rapprocherez alors des informations clés.

Mais où mettre les détails complets que vous voulez partager ? Créez un lien entre le texte court et scannable de l'e-mail et les pages de renvoi qui contiennent les articles et informations complets.

\

  1. Quand dois-je envoyer l'e-mail ?

Le moment idéal pour envoyer votre e-mail est celui où votre lecteur parcourt ses e-mails et n'a plus d'e-mails non lus. Bien sûr, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais c'est un principe directeur.

Pour de nombreuses campagnes, l'heure de pointe se situe entre 10h et 16h, du lundi au vendredi. Votre liste et le contenu de vos e-mails influent sur le moment idéal d'envoi. La meilleure approche consiste à tester différentes heures d'envoi pour voir ce qui convient à votre public.

\

\

  1. Dois-je envoyer des e-mails graphiques ou de simples e-mails en texte brut ?

Les courriels graphiques, avec une utilisation appropriée de la mise en page, des images, des couleurs et des polices, donnent de meilleurs résultats que les courriels en texte brut dans presque tous les cas. Les courriels graphiques sont créés à l'aide du langage HTML, le même que celui utilisé pour les pages Web. 

\

\

  1. Comment puis-je m'assurer que l'e-mail s'affiche correctement ?

Vous devrez vous assurer que votre e-mail s'affiche correctement dans les principaux clients de messagerie. Faire créer votre e-mail HTML par un expert en codage d'e-mails est une bonne première étape. Les règles de l'HTML acceptable sont différentes pour les e-mails et pour les pages Web. Ne soyez donc pas tenté de demander à un webmaster sans expérience en matière d'e-mail de le faire pour vous.

Vous, ou votre codeur d'e-mails, devez vérifier que votre message fonctionne avec les plateformes d'e-mails les plus courantes. Il existe des services tiers qui peuvent vérifier que l'e-mail s'affiche correctement, ce qui accélère le processus. Certains fournisseurs de services de messagerie peuvent également fournir de tels outils.

10. Comment puis-je savoir si je parviens à la boîte de réception ?

De nombreux facteurs influent sur la délivrabilité. L'utilisation d'un bon fournisseur de services d'e-mail permet de gérer les questions techniques spécialisées relatives à la délivrabilité. Vous serez toujours responsable des questions de campagne qui affectent la délivrabilité.

Utilisez un service de vérification de la confirmation de livraison de la boîte de réception pour vérifier que vous n'êtes pas filtré par des spams et, si c'est le cas, demandez conseil à votre fournisseur de services. Les services de confirmation de livraison de la boîte de réception sont disponibles auprès de tiers ou d'un bon fournisseur de services de messagerie.

\

\

  1. De qui dois-je dire que l'e-mail provient ?

Le nom de l'expéditeur, c'est-à-dire le nom que le lecteur voit dans sa boîte de réception lorsqu'il reçoit l'e-mail est un facteur de filtrage humain très important lorsqu'il décide d'ouvrir un e-mail.

Les e-mails provenant de votre patron ou de votre partenaire sont traités différemment de ceux d'une personne dont vous n'avez jamais entendu parler. Le nom "de" doit donc être un nom auquel votre lecteur est susceptible de s'identifier. Il ne doit s'agir du nom d'une personne réelle que si vous êtes sûr que le lecteur reconnaîtra ce nom. Dans le cas contraire, utilisez le nom de votre entreprise.

\

\

  1. Qu'est-ce qu'un bon objet ?

L'objectif de l'objet est de persuader quelqu'un de vous accorder 20 secondes d'attention supplémentaires et de l'inciter à ouvrir et à lire le corps de votre message. Il ne s'agit pas d'expliquer l'ensemble du contenu de l'e-mail ou de votre offre.

Un exemple de mauvais objet est "Newsletter de mars". Elle ne dit rien au lecteur sur le contenu de la lettre d'information ni sur les raisons pour lesquelles elle devrait l'intéresser. Un exemple tout aussi mauvais serait "Achetez le produit X maintenant". Avant de demander à quelqu'un d'acheter, vous devez lui donner une raison de vouloir acheter. Vous ne pouvez pas faire tout cela dans la ligne d'objet.

\

\

  1. Qu'est-ce que le contenu dynamique ?

Le contenu dynamique est un bloc de contenu qui n'est inclus dans votre newsletter que pour certains destinataires, pas tous. Les informations pertinentes pour le destinataire sont ajoutées "dynamiquement" lors de l'envoi de l'e-mail.

Le contenu dynamique est un moyen d'améliorer la pertinence du contenu. Par exemple, le contenu dynamique peut être utilisé pour :

  • Inclure un contenu différent en fonction de l'étape du cycle de vie du client. Un nouvel abonné, par exemple, doit être traité différemment d'un client régulier.
  • Fournir un contenu basé sur les préférences exprimées par le destinataire. Si vous avez de nombreux produits ou services, vous pouvez inclure des informations sur ceux pour lesquels votre client a exprimé un intérêt.

\

\

  1. Que signifie "au-dessus du pli" ?

En termes d'e-mail, l'expression "au-dessus du pli" désigne la partie de l'e-mail visible dans la fenêtre de prévisualisation ou la partie que vous pouvez lire avant de la faire défiler vers le bas.

Il s'agit d'une partie importante de l'e-mail, car elle est vue en premier. Si le message ne fait pas mouche, il est peu probable que quelqu'un lise la suite. Elle doit comporter des titres et du texte pour inciter les lecteurs à entrer dans le corps de l'e-mail.

\

\

  1. Que dois-je inclure dans mon e-mail ?

Vous devez respecter les lois en vigueur dans votre pays. Aux États-Unis, cela signifie Can-Spam, et en Europe, les directives sur les communications électroniques.

Pour plus d'informations, voir

  • Les règlements sur la vie privée et les communications électroniques.
  • Le Règlement sur le commerce électronique.
  • Le règlement sur la protection des consommateurs (vente à distance).

Les éléments clés sont l'autorisation pertinente et l'inclusion d'un lien de désabonnement, le numéro d'enregistrement de votre société, le lieu d'enregistrement et le siège social.